Pourquoi vous adresser à moi

J’aime notre langue

J’aime notre langue depuis que je suis tout petit, depuis que mon père me récitait les Fables de La Fontaine. J’étais alors si petit que je ne comprenais pas tous les mots qu’il prononçait, les liaisons qu’il faisait. Mais j’étais sous le charme de la musique des mots. Je crois que dans le langage et dans la musique se cache quelque chose de la vérité du monde. Et approcher un peu de cette vérité, par le langage, par la pensée, donc, me rend heureux, sans doute parce qu’un peu plus libre.

Mon portrait

Je suis donc passionné par notre langue, parce que c’est dans le langage que se cristallise la pensée.

Point de pensée en dehors du langage selon Hegel : « l’ineffable c’est la pensée obscure, la pensée à l’état de fermentation, et qui ne devient claire que lorsqu’elle trouve le mot. Ainsi, le mot donne à la pensée son existence la plus haute et la plus vraie ».

Mes tout premiers maîtres

J’ai toujours été fasciné par la belle écriture. À l’école primaire, les fables de Jean de La Fontaine m’impressionnaient par leur construction parfaite, leur rythme et leurs rimes.

Outre les classiques que tous les enfants sont censés découvrir dès la 6e, Brassens, dès le collège, semblait atteindre pour moi la perfection de l’assemblage des mots. C’est essentiellement pourquoi je le chante en public encore aujourd’hui en livrant des clefs de compréhension de ses textes.

J’aime les rencontres

La perspective de pouvoir un jour faire votre connaissance me ravit. J’aime les rencontres. Elles sont un des éléments essentiels de mon choix de pratiquer l’activité d’écrivain.

Et vous ?

Qui êtes-vous ? Qu’est-ce qui vous rend heureux dans la vie ? Quelle est votre histoire ? Quelle est votre activité professionnelle ? Quelles sont vos passions ?

En parlant de vous, si je dis : « Il était une fois… », que vous vient-il à l’esprit pour la suite ?

Et si vos concepts devenaient tout à coup plus précis, vos idées bien claires, votre pensée plus limpide, votre propos adroit, votre discours concis, votre histoire touchante, vos anecdotes émouvantes, votre rédaction fluide et sans fautes ?

Et si votre vision devenait ajustée ?

Et si vous disposiez d’un message singulier, percutant, authentique ?

Et si, lors de vos pitchs, vos improvisations n’en étaient plus ?

Et si vous deveniez fier de vos exposés, de votre show ?

Je vous guide en portant votre plume. À la manière de Maïa l’accoucheuse, je vous fais exprimer ce qu’il y a en vous, le meilleur, vos aventures, vos réussites et les erreurs dont vous avez su tirer les leçons, et ensemble, nous élaborons votre propos, le fil rouge de vos valeurs, de votre concept, le guide de votre discours, la trame de vos communications.

Une expérience

J’ai corrigé pendant longtemps de manière bénévole toutes sortes d’écrits : romans, thèses de doctorat (pharmacie, physique, médecine…), pages de Web, articles de blog, bulletins municipaux, etc.

J’ai franchi le pas de l’écriture de mon premier roman, « L’Accompagnatrice », en 2018, aujourd’hui publié aux éditions Edilivre.

Mon parcours de vie m’a façonné à l’écoute empathique et dénuée de jugement, à la bienveillance : je suis éducateur spécialisé diplômé d’État, directeur d’établissement d’économie sociale et j’ai été maire de ma commune.

Passionné d’hypnose, j’ai suivi quelques formations qui ont démultiplié ma capacité d’écoute de l’individu.

Des outils

Sur le plan technique j’ai passé l’examen du Certificat Voltaire le 18 septembre 2019 et j’ai obtenu le score de 977 sur 1000 (19,54 sur 20) soit un score de niveau expert. Code de vérification sur www.certificat-voltaire.fr : KFFVFR

J’utilise également un logiciel professionnel de correction de textes qui préserve des « oups ! », et analyse l’orthographe, la conjugaison, la ponctuation, les espaces insécables, et d’une manière générale, toutes les règles nécessaires pour la publication.

Je suis membre du réseau Nègre Pour Inconnus composé exclusivement d’écrivains-biographes.

Mais surtout — merci mes ouvriers de parents ch’ti — j’aime la belle ouvrage.

Contactez-moi, c’est sans engagement.